Accéder au contenu principal
C'est pas du vent

2. La Chine pille les dernières forêts de Casamance

Audio 26:30
La mangrove du Sénégal
La mangrove du Sénégal © FlickR

L’écologiste et ancien ministre de l’Environnement Haïdar El Ali tire le signal d’alarme : la société Westwood, proche du pouvoir gambien, exporte vers la Chine des centaines de milliers de troncs de bois de vènes coupés en Casamance. La coupe de ce bois est pourtant interdite au Sénégal, mais les autorités ferment les yeux. Si rien n’est fait dans les deux ans, c’est le désert qui va s’installer.Une interview de Guillaume Thibault.

Publicité

Invitée : Laurence Caramel, journaliste au Monde Afrique, a fait un reportage en Casamance
Le reportage de Laurence Caramel : cliquez ici.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.