Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

RDC : le Premier ministre Matata Ponyo Mapon, grand invité de l'économie

Audio 49:30
Matata Ponyo Mapon.
Matata Ponyo Mapon. © Jeune Afrique/Junior D. Kannah

Le Premier ministre de RDC Matata Ponyo Mapon aux prises avec la difficulté à créer un Etat congolais digne de ce nom.A l’occasion de la Semaine française de Kinshasa, le Premier ministre de RDC, Matata Ponyo Mapon est le grand invité de l’économie RFI-Jeune Afrique. Matata Ponyo Mapon explique au micro de Jean-Pierre Boris (RFI) et Frédéric Maury (Jeune Afrique), ce qui explique son exceptionnelle longévité à son poste, quatre ans. Il revient sur la situation économique de la RDC, aux prises avec la baisse du cours des matières premières, dont le pays tire une bonne part de ses ressources et sur les difficultés qu’il rencontre dans son combat contre la corruption.

Publicité

1 / Les opposants soulignent que l’Etat congolais est menacé de paralysie, que l’impôt n’est pas prélevé et que quand il l’est, on ne sait où vont les fonds. Ecoutez ce qu’en dit Ernes Mpaparo, le président de la ligue congolaise de lutte contre la corruption, la Licoco. Ernest Mpaparo au micro de Sonia Rolley.

Ernes Mpaparo

 

2 / La validation des gisements miniers par les procédures internationales de bonne gouvernance. Beaucoup de gisements sont paralysés, par exemple dans le sud-kivu. C’est Apollinaire Mulimbi, le ministre des Mines de cette province qui le disait il y a quelques jours au micro de Stanislas Ndayishimiye.

Apollinaire Mulimbi

 

3 / L’accès à l’électricité est très faible dans le pays. Et parfois la SNEL facture sans fournir le courant. Ecoutez le bilan électrique du pays que fait Clément Kanku, le président du mouvement pour le renouveau et initiateur de la campagne Pelisa Mwinda, ce qui en lingala veut dire « Allumez la lumière ». Au micro de Sonia Rolley.

Clément Kanku

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.