Accéder au contenu principal
Invité Afrique

M.-E. Pommerolle: «Les Etats africains savent jusqu’où ne pas aller en terme d’ouverture»

Audio 04:44
Marie-Emmanuelle Pommerolle.
Marie-Emmanuelle Pommerolle. Source : http://ifra-nairobi

« Ceux qui vivent sont ceux qui luttent », écrivait Victor Hugo dans Les Châtiments... Citation à la mode sur le continent africain où les mouvements citoyens se multiplient, exigeant de leurs gouvernants respect des Constitutions, travail ou redistribution des richesses... Pour y arriver : manifestations, journées villes mortes, grèves, avec plus ou moins de succès. Ces mouvements sont-ils l’avenir, tant ils sont souvent plus audibles et actifs que les traditionnels partis d’opposition, souvent boudés par la jeunesse ? Marie-Emmanuelle Pommerolle est chercheuse en sciences politiques à l’Université Panthéon-Sorbonne de Paris, et à l’Institut français de recherche en Afrique (Ifra) de Nairobi, où elle réside. Elle étudie les mobilisations collectives, les processus électoraux et les conflits de pouvoir en Afrique sub-saharienne.

Publicité

« Devant une Afrique de plus en plus urbaine, les aspirations (à la démocratie, ndlr) sont peut-être plus fortes que dans les campagnes. Peut-être est-ce aussi le résultat d’une croissance assez forte qui fait que les aspirations économiques augmentent, alors que les fruits de cette croissance ne sont peut-être pas forcément redistribués. Il y a peut-être aussi un phénomène générationnel… […] Il y a cette volonté de développer la bonne gouvernance, les élections libres… Mais quand on regarde la manière dont sont mis en place ces projets de démocratisation, on s’aperçoit - le plus souvent - qu’ils ont un impact relativement limité, parce qu’évidemment […] les Etats savent jusqu’où ne pas aller en terme d’ouverture de leur système électoral. L’exemple - évidemment un peu symptomatique - de cet échec de la démocratisation par les organisations internationales, c’est la République démocratique du Congo, qui a l’un des plus gros programmes d’intervention internationale, mais dont on ne voit pas d’effet flagrant en termes de démocratisation. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.