Accents d'Europe

Petite histoire européenne des congés payés

Audio 19:30
Des jeunes gens en randonnée en bicyclette. Grâce aux accords de Matignon en 1936, les salariés bénéficient de la semaine des quarante heures et de quinze jours de congés payés.
Des jeunes gens en randonnée en bicyclette. Grâce aux accords de Matignon en 1936, les salariés bénéficient de la semaine des quarante heures et de quinze jours de congés payés. AFP

site myeurop.info nous donne les réponses." > L’anniversaire tombe en pleine grogne sociale en France. Il y a 80 ans, le gouvernement du Front Populaire signait les accords de Matignon, limitant à 40 heures la durée hebdomadaire du travail, et instaurant les premiers congés payés, qui ne passeront à cinq semaines qu’en 1982.La France est-elle aujourd’hui le paradis des congés payés ? Quelle est la donne chez nos voisins européens ? Daniel Vigneron du site myeurop.info nous donne les réponses.

Publicité

 

 

Tout un symbole… Le musée de la confiance et du dialogue à Lampedusa, en Sicile, veut frapper les esprits. A quelques mètres de ces plages où débarquent des réfugiés, et où on recueille aussi les morts, le musée expose côte à côte des œuvres classiques et les témoignages du drame des migrants. Une confrontation parfois poussée jusqu’à la rupture. Mathilde Auvillain.

Les demandeurs d’asile, les réfugiés qui doivent aussi tout reconstruire, une fois qu’ils sont sur le sol européen. Reprendre des études, trouver un travail semble alors un défi hors d’atteinte. En Hongrie, des associations et des professeurs ont mis au point à l’université d’Europe centrale, un projet intitulé l’Olive. On y donne des cours de langue, des cours d’écriture, mais aussi des enseignements pratiques sur la rédaction d’un cv. Leur but : remettre en selle des chômeurs et des étudiants. Reportage à Budapest de Florence La Bruyère.

Pour le diaporama, cliquez sur l'image
Il suffit d'écraser une cochenille pour juger de son fort pouvoir colorant. Rfi/Pierre René-Worms

Après la nourriture et les boissons bio, voici peut être venu le temps des teintures bio. Pour l’agroalimentaire, mais aussi le textile ou la cosmétique. Le E120, c’est son nom, qui paraît bien peu écologique, est en fait une teinture naturelle rouge, extraite d’un insecte, la cochenille.
Aujourd’hui le Mexique, l’Amérique du Sud et l’Afrique du Nord sont les principaux producteurs. Mais l’Espagne, et plus particulièrement l’archipel des Canaries pourrait bien les rejoindre. Avec l’Appellation d’Origine Controlée délivrée par Bruxelles, des agriculteurs rêvent de relancer une activité qui fit jadis la richesse de l’archipel. Reportage signé Laurent Berthault.

Une émission réalisée avec le soutien de la Direction générale de l’Agriculture et du Développement rural de la Commission Européenne.

Pour en savoir plus : 
http://www.canaturex.com/
http://www.tinamala.com/
http://www.michelgarcia.fr/produits.php
http://www.couleur-garance.com/index.php

 

 

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail