Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

Le Brésil peut-il sortir de la crise ?

Audio 49:30
Le président brésilien par intérim Michel Temer lors d'une rencontre avec les syndicats au palais du Planalto à Brasilia, le 16 mai 2016.
Le président brésilien par intérim Michel Temer lors d'une rencontre avec les syndicats au palais du Planalto à Brasilia, le 16 mai 2016. REUTERS/Ueslei Marcelino

C’est le B des BRICS, ces pays émergents qui étaient encore considérés, il y a 5 ans, comme les locomotives et même l'avenir de l'économie mondiale. Mais ça, c'était avant, avant le ralentissement chinois et la chute des prix des matières premières. Depuis, le Brésil est en crise, une crise économique d'une ampleur jamais vue depuis les années 30, doublée d'une crise politique qui a coûté sa place à la présidente Dilma Rousseff.Où est donc le bout du tunnel pour le Brésil ? Quels sont ses atouts pour rebondir, et peut-il le faire alors que tous les regards se tournent vers lui, à l'occasion des Jeux Olympiques de Rio, au mois d'août 2016 ?

Publicité

Pour répondre à ces questions, nos invités sont Cristina Terra. professeur d’Economie à l'ESSEC, chercheur associé au CEPII et Jean-Yves Carfantan, économiste spécialiste des émergents et des échanges agricoles mondiaux, installé depuis plusieurs années au Brésil.

Une émission illustrée par 2 reportages de notre correspondant Martin Bernard.

EDI EDA REPORTAGE BRESIL - REDUCTION DES DEPENSES PUBLIQUES

Le nouveau président Michel Temer a prévenu qu'il ne pourrait pas régler les problèmes du pays en quelques semaines. Néanmoins, il va tenter une politique de réduction des dépenses publiques. Ecoutez à ce sujet le reportage de notre correspondant à Sao Paulo Martin Bernard.

 

 

EDI EDA - BRESIL JO2016 - RIO

Le Brésil, on en parlera encore plus au mois d'août quand Rio accueillera les jeux Olympiques d'été. Notre correspondant Martin Bernard s'est rendu, la semaine dernière, à Rio sur les sites olympiques. On va d'abord constater qu'à 2 mois des jeux, tout n'est pas tout à fait prêt, ce qui n'est pas anormal, mais que sur place, même les Brésiliens les plus concernés doutent de l'effet JO.

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.