Accents d'Europe

Brexit: l'inquiétude des Européens qui vivent au Royaume-Uni

Audio 19:30
Sur la Tamise, ce bateau de campagne en faveur du «Brexit» invite les électeurs à rendre sa «grandeur» au Royaume-Uni en sortant de l'UE. Londres, le 15 juin 2016.
Sur la Tamise, ce bateau de campagne en faveur du «Brexit» invite les électeurs à rendre sa «grandeur» au Royaume-Uni en sortant de l'UE. Londres, le 15 juin 2016. AFP/NIKLAS HALLE'N

A une semaine du référendum sur le Brexit, 4 instituts donnent gagnants les partisans d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Cette perspective inquiète les Européens qui vivent et travaillent au Royaume-Uni. Ils redoutent d'avoir beaucoup plus de difficultés à exercer leur profession, et craignent de devenir des citoyens de seconde zone, au point qu’ils envisagent de prendre la nationalité britannique. Le reportage de Marie Billon.

Publicité

Redi School.

En Allemagne, en réponse à l’afflux de migrants dans son pays, le gouvernement vient d’adopter une loi fédérale sur l’intégration, une première. Elle doit notamment faciliter l’accès des réfugiés à la formation et à l’emploi. Mais, les citoyens allemands n’ont pas attendu le gouvernement pour aider les demandeurs d’asile à s’intégrer dans leur pays. A Berlin, la Redi School forme gratuitement les réfugiés à la programmation informatique. Deborah Berlioz.

Fin de partie pour l’Albanie dans l’Euro 2016 de football, battue mercredi soir (16 juin 2016) 2-0 par la France. C’est la première fois que l’équipe de Tirana participait à une compétition de football internationale. Son premier match avait été joué le 11 juin 2016 contre la Suisse. Une rencontre alors très suivie à Tirana, mais aussi en Suisse, qui compte sur son territoire 250 000 Albanais, majoritairement du Kosovo. Pas moins de 6 joueurs de l’équipe nationale suisse ont d’ailleurs des origines albanaises. L’aboutissement d’un long processus d’intégration d’une communauté longtemps stigmatisée qui a beaucoup lutté contre les clichés. Le reportage de Katia Bitsch.

L'équipe de Croatie qui a affronté la Turquie au Parc des Princes, le 12 juin 2016.
L'équipe de Croatie qui a affronté la Turquie au Parc des Princes, le 12 juin 2016. REUTERS/Darren Staples Livepic

L’Euro 2016 a plutôt bien commencé pour la Croatie qui s’est imposé 1-0  face à la Turquie, et avant sa rencontre ce vendredi 17 juin 2016, face à la République Tchèque. Le football croate qui, un quart de siècle, après l’indépendance du pays reste marqué par un très fort nationalisme. On a d’ailleurs coutume de raconter que la guerre en Yougoslavie a commencé, lors du fameux match entre l'Étoile rouge de Belgrade et le Dinamo Zagreb de 1990, Simon Rico.

blogsicilia.it

Parcheggiatore. Après les Bangladais qui se rebiffent contre le racket de la mafia en Sicile, c’est au tour des jeunes Palermitains de se rebeller contre une vieille pratique de la mafia : celle des parcheggiatori, ces hommes qui proposent aux automobilistes de trouver une place pour leur voiture. Cécile Debarge.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail