Accéder au contenu principal
Aujourd'hui l'économie

Selon Clinton l’Amérique court à sa perte avec Donald Trump

Audio 02:55
Hillary Clinton à gauche et Donald Trump à droite.
Hillary Clinton à gauche et Donald Trump à droite. REUTERS/David Becker/Nancy Wiechec/Files

Le candidat à l'investiture républicaine, le milliardaire Donald Trump est attaqué sur son propre terrain par son adversaire démocrate. Hier Hillary Clinton a violemment mis en doute ses talents de gestionnaire.

Publicité

C'était jusqu'à maintenant le meilleur argument de campagne du candidat des républicains. Hillary Clinton le lui renvoie en boomerang avec un réquisitoire sans concession. Licenciements, faillites, pertes pour les actionnaires ou pour les sous-traitants, voilà l'autre bilan des casinos d'Atlantic City qui ont fait la fortune de Donald Trump proclame Hillary Clinton.

Les preuves démontrant l'envers du décor de la success-story sont même fournies sur un site internet créé par les démocrates et baptisé « L'artduvol ». Dans un discours de 45 minutes, la candidate démocrate a aussi pointé les contradictions du bateleur protectionniste. Celui qui veut taxer lourdement les produits en provenance de Chine et du Mexique fait fabriquer les cravates Trump, les steaks Trump ou encore les meubles Trump à l'étranger.

Hillary Clinton ironise aussi sur son titre auto proclamé de « roi de la dette »

Car Donald Trump se vante d'avoir réussi en recourant au crédit. Mais appliqué à l'Etat fédéral déjà très endetté –la dette américaine se monte à 20 000 milliards de dollars, l'équivalent de son produit intérieur brut, cette recette parait dangereuse. Les propositions en matière de politique budgétaire du trublion républicain vont selon les dires de son adversaire démocrate alourdir le fardeau de cette dette de 30 000 milliards en vingt ans.

Donald Trump veut alléger les impôts des riches et à fournir des aides aux vétérans, un programme jugé catastrophique pour les finances publiques par plusieurs économistes. Pour dénoncer le programme de Donald Trump, Hillary Clinton s'appuie sur une étude de l'agence Moody's opportunément publiée ce lundi. On y apprend qu'avec Trump à la Maison Blanche, c'est au pire une profonde récession qui attend les Etats-Unis, au mieux, des revenus stagnants pour la classe moyenne et la hausse du chômage.

Cette mise en cause du programme économique de Donald Trump est-elle crédible ?

L'analyste de l'agence Moody's n'est pas au-dessus de tout soupçon puisqu'il est enregistré chez les démocrates comme l'un des donateurs. Il a auparavant travaillé pour le camp républicain. Mais c'est aussi sa réputation qui est en jeu et son étude, même si elle est imparfaite est corroborée par d'autres travaux réalisés par des instituts privés et publics.

Donald Trump crie aux mensonges et compte rétablir sa vérité aujourd'hui même à New York. Cela dit, on attend maintenant le passage en revue du programme d'Hillary Clinton que Moody's doit prochainement publier. L'attaque très politique d'Hillary Clinton contre Donald Trump, même si elle est fondée, ne doit pas voiler la réalité qui s'imposera aux deux postulants à la présidence américaine : la menace de la récession et la gestion de la dette sont les deux défis majeurs que le prochain hôte de la maison blanche devra relever.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.