Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

Quand l'argent ne vaut plus rien

Audio 49:30
© REUTERS/Heinz-Peter Bader

En Europe, l'argent n'est pas très cher. La Banque centrale européenne a inondé les marchés financiers de liquidités pour relancer l'activité économique. En France, emprunter à sa banque pour acheter un appartement ou une machine à laver la vaisselle peut se faire presque gratuitement. Sur les marchés des capitaux, les obligations allemandes circulent à des taux négatifs. Certains spécialistes militent en Europe pour ce qu'on appelle d'une formule assez imagée, l'argent hélicoptère : que la Banque centrale européenne verse de l'argent directement sur les comptes en banque des particuliers. Aux Etats-Unis, la Réserve Fédérale n'est plus dans sa politique d'assouplissement quantitatif, mais elle remonte ses taux d'intérêt très lentement. Et en Afrique, la disponibilité de capitaux pas chers sur les marchés mondiaux incite les gouvernements à se réendetter. Mais quand l'argent ne vaut plus rien, est-ce que l'économie va forcément mieux ? C’est la question que pose Jean-Pierre Boris à ses trois invités.

Publicité

Avec :

- Michel Aglietta, conseiller au CEPII, le Centre d'études et de prospectives internationales, membre du Haut Conseil des Finances Publiques. Michel Aglietta est l’auteur d'une oeuvre économique importante. Parmi les derniers livres publiés, «Le dollar et le système monétaire international» avec Virginie Coudert, aux éditions La Découverte. Autre livre publié chez Odile Jacob avec Thomas Brand, «un New Deal pour l'Europe». C'était en 2013.

- Jézabel Couppey-Soubeyran, conseillère éditoriale au CEPII, auteur de « Blablabanque, le discours de l’inaction » aux éditions Michalon.

- Shegun Adjadi Bakari, économiste de banque.

Deux reportages diffusés dans le courant de l’émission

1 / Quand l’argent ne vaut plus rien, le marché immobilier français retrouve le sourire. Reportage de Thomas Giraudeau à Paris.

EDI EDA Reportage immobilier Paris

2 / Quand l’argent ne vaut plus rien, les épargnants allemands font la grimace. Reportage signé Pascal Thibaut à Berlin.

EDI EDA BERLIN BCE

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.