7 milliards de voisins

Femmes de djihadistes : complices aveugles ou victimes volontaires ?

Audio 49:30
Emmanuelle Bastide et ses invités David Thomson et Matthieu Suc.
Emmanuelle Bastide et ses invités David Thomson et Matthieu Suc. RFI/Camille Nerant

Elles s’appellent Izzana, Diane ou Soumya, et ont partagé l’intimité des terroristes en France et au-delà. Longtemps oubliées des médias et des policiers, cataloguées comme des victimes coupées du monde par un morceau de tissu, elles offrent aujourd’hui un moyen unique pour pénétrer et comprendre la sphère djihadiste. Converties, issues de l’immigration, ou même de l’aristocratie française: sont-elles victimes ou complices de leur mari ?

Publicité

- Matthieu Suc, journaliste à Mediapart et auteur de «Femmes de djihadistes», aux éditions Fayard

- David Thomson, journaliste àRadio France Internationale (RFI), spécialiste des réseaux djihadistes. Il est l'auteur de «Les Français jihadistes», auxéditions Les Arènes et le lauréat 2014 du Prix du document de L'Express-BFM.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail