Reportage Afrique

Ouganda: Wakaliwood, le cinéma des bidonvilles de Kampala

Audio 02:19
Dans un bidonville de Kampala, la capitale ougandaise.
Dans un bidonville de Kampala, la capitale ougandaise. MICHELE SIBILONI / AFP

Wakaliwood a fait connaître le cinéma ougandais dans le monde entier. Le premier film de la production, Qui a tué le capitaine Alex, sorti en 2010, a rencontré un grand succès. Depuis les tournages s’enchaînent. Encore artisanaux, ils sont inspirés par les films de Hong Kong, ce sont des films d’actions, ultra-violents qui incluent des arts martiaux. Leur spécificité : coûter très peu d’argent et être tournés et réalisés dans un bidonville de la capitale.