Accents d'Europe

Quand la Russie dénonce le «chaos» européen

Audio 19:30
De g. à dr. : le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président russe Vladimir Poutine, le 16 juin 2016 à Saint-Petersbourg.
De g. à dr. : le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président russe Vladimir Poutine, le 16 juin 2016 à Saint-Petersbourg. REUTERS/Grigory Dukor

L’Europe va mal. C’est un fait. C’est aussi un slogan pour des campagnes populistes bien orchestrées. Nigel Farage, leader du parti pro Brexit, Ukip, démissionnaire aujourd’hui de sa formation en sait quelque chose. Il compte un certain nombre de disciples, au sein de l’Europe, mais aussi en dehors.En Russie, la défiance envers l’Europe n’a jamais atteint de tels sommets. Le différend ukrainien, et les sanctions économiques contre Moscou y sont pour beaucoup. Mais pas seulement. Les médias russes véhiculent l’image d’une Europe plongée dans le chaos en raison de la crise migratoire. Une Europe gouvernée par des dirigeants impuissants. Pour faire passer ce message sans nuance, tout est permis, y compris les mensonges. C’est le reportage à Moscou d’Etienne Bouche.

Publicité

Le plagiat de Victor Ponta 
La corruption tue, c’est sur ce cri de colère, que les Roumains ont forcé le gouvernement de Victor Ponta à la démission en novembre 2015 après la mort de 56 personnes dans l’incendie d’une discothèque. Victor Ponta qui revient aujourd’hui à la Une de l’actualité. Le conseil national d’attestation des titres universitaires vient de confirmer que la thèse de doctorat de l’ancien Premier ministre était bien un plagiat. Un délit qui est loin d’être exceptionnel dans le pays. A Bucarest, Jonas Mercier.  

Orthodoxes et musulmans, ensemble, en Bosnie 
Le vivre ensemble. Voilà 20 ans, depuis la fin de la guerre des Balkans, que les habitants de Bosnie-Herzégovine, l’expérimentent au quotidien. Avant 1992, Serbes orthodoxes et bosniaques musulmans cohabitaient en paix. Mais, depuis la guerre, les massacres et le nettoyage ethnique, il faut réapprendre à vivre sur le même territoire. Reportage à Trebinje dans le sud-est du Pays, signé Simon Rico et Laurent Geslin.  

La grande guerre vue d’en face
Et puisqu’il est question de réconciliation. En cette année de centenaire des batailles de Verdun et de la Somme, difficile de ne pas parler de la France et de l’Allemagne. Comment les deux pays voient-ils aujourd’hui 14-18? C’est tout l’objet du livre La  grande guerre vue d’en face, publié sous la codirection de l’historien Arndt Weinrich. Il a expliqué à Catherine Rolland, que les deux pays ne regardaient pas du tout ce conflit avec la même  perspective.  

Un musée des innocents
La ville de Florence en Italie a un nouveau musée. Pas de peintures du quattrocento ici… Mais, des traces de vies. Le musée des innocents raconte le parcours de ces enfants orphelins et abandonnés, au travers des objets et des archives de ce bâtiment qui fut le plus ancien lieu d’accueil du pays. Visite avec Mathilde Auvillain.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail