Accéder au contenu principal
Bonjour l'Europe

Italie/Afrique: du trafic de migrants au trafic d’organes

Audio 02:20
Effets personnels retrouvés sur une plage de Sicile (photo d'illustration), février 2016.
Effets personnels retrouvés sur une plage de Sicile (photo d'illustration), février 2016. REUTERS/Guglielmo Mangiapane

La police italienne a mené un vaste coup de filet contre un réseau de trafiquants, de la Sicile au Piémont en passant par Rome. Trente-huit personnes, dont 25 Érythréens, 12 Éthiopiens et un Italien, ont été arrêtées pour trafic d’êtres humains, trafic de drogue, délits financiers. L’opération a été déclenchée suite à une enquête menée par le parquet de Palerme et grâce au premier « repenti » érythréen. Ce collaborateur de justice aurait permis de reconstituer la structure et les activités de l'organisation criminelle.  « L’un des pires groupes de trafiquants d'êtres humains basé en Afrique du Nord » , affirme la justice italienne.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.