Accéder au contenu principal
Reportage international

Birmanie: les arrestations politiques se poursuivent

Audio 02:29
Il reste plus de 60 prisonniers politiques en Birmanie.
Il reste plus de 60 prisonniers politiques en Birmanie. REUTERS/Minzayar
Par : Rémy Favre
4 mn

C'est un gouvernement pro démocratique qui n’a pas mis fin aux arrestations politiques. En Birmanie, le parti de la conseillère d’Etat Aung San Suu Kyi est au pouvoir depuis le 1er avril. Depuis bientôt 100 jours (le 9 juillet) son gouvernement, composé de 18 ministres civils et de 3 militaires, a levé les charges qui pesaient sur cent vingt militants poursuivis par la justice puis il a libéré environ 70 détenus de conscience. Mais il en reste presque autant dans les geôles du pays et les arrestations de simples manifestants pacifiques se poursuivent.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.