Accéder au contenu principal
Grand reportage

Mères porteuses, l’Inde ferme ses frontières (Rediffusion)

Audio 19:30
Dr Nayna Patel réalise une échographie sur une mère porteuse à l'Hôpital Kaival à Anand, le 29 octobre 2015.
Dr Nayna Patel réalise une échographie sur une mère porteuse à l'Hôpital Kaival à Anand, le 29 octobre 2015. AFP/Sam PANTHAKY

Un couple sur six dans le monde serait infertile. Pour avoir un enfant, ils peuvent adopter, ce qui est souvent long et compliqué. Ou avoir recours à une mère porteuse. Le bébé aura alors l'empreinte génétique d'un des deux parents. Mais, de moins en moins de pays acceptent cette procédure controversée de Gestation pour autrui. L'Inde l'autorise encore, mais vient d'interdire les étrangers d'y avoir recours, soi disant pour éviter l'exploitation des femmes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.