Priorité santé

La Dépakine

Audio 49:30
Max PPP

L'ampleur d’un possible « scandale » sanitaire lié à un antiépileptique : la Dépakine, a été révélée la semaine dernière par le ministère français de la Santé, qui a reconnu que plus de 14.000 femmes enceintes avaient été « exposées » entre 2007 et 2014 à ce médicament. La dépakine est utilisé dans le traitement de l’épilepsie et des troubles bipolaires mais il est nocif pour le fœtus, provoque des malformations et des retards de croissance quand il est prescrit chez la femme enceinte.La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé la mise en place d'un dispositif d'indemnisation des victimes du valproate de sodium, la substance active de la Dépakine, qui sera voté au Parlement d'ici la fin de l'année.Pourquoi la Dépakine a des effets très nocifs sur le fœtus ? Dans quel cadre ce médicament a-t-il été prescrit ? Les autorités sanitaires ont-elles tardé à réagir ?

Publicité

Avec :

- Dr Gilles Huberfeld, neurologue à l'Hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris, spécialisé en neurophysiologie et chercheur dans le laboratoire INSERM Epilepsies de l'Enfant et Plasticité Cérébrale
- Marine Martin, Présidente de l’association APESAC (Association d’Aide aux Parents d'Enfants souffrant du Syndrome de l'Anti-Convulsant) et déléguée départementale de l’Alliance Maladies Rares à Pollestres dans les Pyrénées-Orientales  
- Pr Moustapha N’Diaye, Neuropédiatre Secrétaire Général de la Ligue Sénégalaise contre l'Epilepsie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail