Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

La nationalité turque pour les réfugiés syriens?

Audio 19:30
Des réfugiés syriens photographiés dans une rue du quartier de Basmane, à Izmir, le 8 mars 2016.
Des réfugiés syriens photographiés dans une rue du quartier de Basmane, à Izmir, le 8 mars 2016. REUTERS/Umit Bektas
Par : Laurent Berthault
22 mn

Pour la première fois, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a promis publiquement d’accorder la nationalité turque aux Syriens réfugiés dans son pays... sans donner de détails sur le calendrier et les modalités. Ces cinq dernières années, la Turquie a accueilli plus de 2,7 millions de Syriens. Beaucoup attendaient cette annonce. Mais la promesse fait polémique parmi les Turcs, dont l’immense majorité estime que leur pays s’est montré suffisamment généreux. Anne Andlauer.

Publicité

Le rocher de Gibraltar.
Le rocher de Gibraltar. Getty Images/Jose Fuste Raga

Au lendemain du Brexit voté par une majorité de Britanniques le 23 juin dernier, la préoccupation est très forte dans de nombreuses parties de la Grande-Bretagne, en Irlande du Nord, à Londres, en Ecosse, mais aussi dans sa seule colonie d’Europe, Gibraltar, arrachée à l’Espagne en 1713 après le Traité d’Utrecht. Dans ce tout petit territoire de 6 km², attaché à la péninsule, où vivent 30 000 personnes, la crainte est grande d’être relégué hors de l’Union Européenne, et donc davantage à la merci de l’Espagne, qui revendique ce territoire. François Musseau.

Au Royaume-Uni, en Angleterre cette fois-ci, plusieurs grands magasins ont décidé d’instaurer des « Quiet hours » « des heures de shopping au calme ». Le but est de rendre les grandes surfaces moins agressives pour les personnes autistes et handicapées. Des initiatives très bien accueillies par les familles. Marie Billon.

http://www.masao.pl/

Dans le top dix des livres les plus achetés en Pologne, une histoire de vie, qui fascine les Polonais depuis un an : un nouvel épisode des confessions de l'ancien mafieux Jaroslaw Sokolowski, alias Masa, la Masse. Maya Szymanowska.

 

De l’art russe, on connaît avant tout les icônes et les artistes de l’avant-garde comme Kandinsky et Malevitch. Les impressionnistes russes sont en revanche mal connus : un musée leur est désormais consacré à Moscou. Etienne Bouche.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.