Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Biens mal acquis: «L'enquête a révélé le patrimoine colossal» de Teodorin Obiang

Audio 06:04
L'hôtel particulier de Téodorin Obiang, avenue Foch à Paris, en février 2012. C'est un bâtiment de 5000 mètres carrés, comprenant 101 chambres.
L'hôtel particulier de Téodorin Obiang, avenue Foch à Paris, en février 2012. C'est un bâtiment de 5000 mètres carrés, comprenant 101 chambres. AFP/ERIC FEFERBERG

En France il y aura bientôt un premier procès de l'affaire des biens mal acquis, celui de Teodorin Obiang, le fils du president équato-guinéen. Un procès pour abus de biens sociaux, détournement de fonds publics, abus de confiance et corruption. C'est l'aboutissement d'une longue procédure, dont l'un des moments les plus spectaculaires fut une perquisition dans son hôtel particulier de l'avenue Foch à Paris où avaient été saisis dix huit véhicules de luxe. Pour en parler, Xavier Harel, co-auteur de l'ouvrage Le scandale des biens mal acquis, enquête sur les milliards volés de la Françafrique, est notre invité.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.