Accéder au contenu principal
Mémoire d'un continent

Les artistes et l’Histoire Générale d’Afrique : les mémoires de l’esclavage

Audio 19:30
Photo d'archive d'Afro-Argentins en pleine danse, extraite d'un formulaire sur l'histoire noire du tango, disponible sur le site des autorités de Buenos Aires.
Photo d'archive d'Afro-Argentins en pleine danse, extraite d'un formulaire sur l'histoire noire du tango, disponible sur le site des autorités de Buenos Aires. Capture d'écran / Museo Casa Carlos Gardel
Par : Elikia M'Bokolo
21 mn

De l’Asie aux Amériques, en passant l’Europe, partout où les Africains ont été emmenés de force, les mémoires de l’esclavage sont présentes parfois visibles, mais souvent refoulées volontairement ou non. Sait-on, par exemple, que le tango argentin vient tout droit du pays kongo en Afrique centrale ? Beaucoup de Parisiens ignorent que, parmi leurs premiers maires, figure « un homme de couleur », Severiano de Heredia né à Cuba en1836-1901. En Guyane, comme dans la Caraïbe, les communautés marronnes nées de la résistance à l’esclavage restent encore marginalisées. Avec Dom Pedro (réalisateur de Tango Noir) et Nicola Lo Calzo, auteur d’œuvres photographiques consacrées notamment au Suriname et à Cuba.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.