Accents d'Europe

Repentie du jihad, Laura Passoni témoigne

Audio 19:30
Couverture du livre «Au coeur de Daesh avec mon fils» + Laura Passoni © DR
Couverture du livre «Au coeur de Daesh avec mon fils» + Laura Passoni © DR
Par : Catherine Rolland
23 mn

Comment décide-t-on un jour de tout quitter et partir en Syrie ? C'est ce que tente d'expliquer Laura Passoni, 30 ans, dans son livre «Au cœur de Daesh avec mon fils». En mars 2014, après un chagrin d'amour, cette Belge, originaire de Charleroi, part en Syrie avec son fils de 4 ans et son nouveau mari, rencontré sur Facebook deux mois plus tôt. Une fois sur place, Laura Passoni déchante et après deux tentatives, réussit à fuir. De retour en Belgique, elle est condamnée à 3 ans de prison avec sursis. Elle souhaite aujourd'hui faire de la prévention. Laxmi Lota l'a rencontrée.

Publicité

Et aussi

La surpopulation dans la  « jungle » de Calais
7000 à 9000 personnes s’entassent dans la jungle de Calais. Il y a une semaine, le président François Hollande annonçait le démantèlement complet de cette «jungle». Si la moitié du camp a déjà été évacuée, des dizaines d'exilés continuent d'y arriver chaque jour. Et la vie sur place est de plus en plus précaire. Alice Pozycki.  

 

Situé aux portes de la Grande-Bretagne, Calais est un lieu de transit. Mais, les exilés épuisés sont de plus en plus nombreux à se laisser convaincre de rester en France.
Situé aux portes de la Grande-Bretagne, Calais est un lieu de transit. Mais, les exilés épuisés sont de plus en plus nombreux à se laisser convaincre de rester en France. REUTERS/Pascal Rossignol

Référendum anti-migrants : le pari perdu de Viktor Orban
Le référendum que le Premier ministre hongrois a organisé dimanche s’est soldé par une défaite à forte portée symbolique. Certes, tous les Hongrois qui se sont déplacés ont voté massivement, à plus de 98%, contre la relocalisation des réfugiés en Europe, mais faute de participation, le scrutin est invalidé. Contre toute attente, les Hongrois ont donc boudé la politique prônée par le Premier ministre. Ce dont s’est félicitée l’opposition, lors d’une petite fête organisée en Flash Mob à Budapest. Florence la Bruyère. 
 

La nouvelle chef de l'Ukip, Diane James, 56 ans, durant son discours, vendredi 16 septembre 2016, au congrès annuel du parti à Bournemouth.
La nouvelle chef de l'Ukip, Diane James, 56 ans, durant son discours, vendredi 16 septembre 2016, au congrès annuel du parti à Bournemouth. REUTERS/Toby Melville

Diane James, une femme à la tête des europhobes de Ukip
Diane James a été élue, il y a quinze jours, en remplacement de Nigel Farage. L’ancienne analyste financière est une farouche nationaliste anti-immigration. Son portrait avec Marie Billon.

L’hôpital de Rubijné dans un piteux état.
L’hôpital de Rubijné dans un piteux état. © Sébastien Gobert

Des hôpitaux en ruines dans l’est de l’Ukraine
Depuis la guerre dans le Donbass, il y a deux ans, les hôpitaux de l’est de l’Ukraine souffrent de pénurie. Ils manquent de tout : de médicaments, de médecins et de matériel. C’est le cas à Rubijné, dans la région de Louhansk sous contrôle ukrainien. Sébastien Gobert.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail