Accéder au contenu principal
Grand reportage

Les Sud-Coréens enlevés par la Corée du Nord

Audio 19:30
M. Choi Sung-young, président de l'Association des Familles de Victimes d'enlèvement, dans son bureau à Séoul.
M. Choi Sung-young, président de l'Association des Familles de Victimes d'enlèvement, dans son bureau à Séoul. RFI/Frédéric Ojardias

Un sénateur américain vient de soumettre un projet de loi qui accuse la Corée du Nord d’avoir enlevé un ressortissant américain en Chine, il y a dix ans, afin de servir de professeur au dirigeant Kim Jong-un. Une accusation qui s’ajoute à une longue liste : le Japon, notamment estime que des agents nord-coréens ont kidnappé au moins 17 de ses citoyens à la fin des années 70. Beaucoup moins médiatisé est le sort de près de 4 000 Sud-Coréens enlevés par Pyongyang, depuis la fin de la Guerre de Corée. Des pêcheurs, des militaires, des lycéens… 516 de ces victimes n’ont jamais été libérées.Le régime communiste du Nord a toujours nié tout enlèvement. La question a longtemps embarrassé le Sud : les victimes étaient soupçonnées de sympathies communistes, et leurs familles étaient surveillées et ostracisées. Mais, celles-ci font désormais entendre leur voix... et ont même réussi à rapatrier par leurs propres moyens quelques personnes enlevées.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.