Accéder au contenu principal
Carrefour de l'Europe

Le Brexit : une chance pour l’Europe ?

Audio 49:30
La Première ministre britannique Theresa May donne son discours le dernier jour de la conférence annuelle du Parti conservateur à Birmingham, le 5 octobre 2016.
La Première ministre britannique Theresa May donne son discours le dernier jour de la conférence annuelle du Parti conservateur à Birmingham, le 5 octobre 2016. REUTERS/Darren Staples
Par : Daniel Desesquelle

Cela fait un peu plus de 100 jours que les électeurs britanniques ont par 52 % choisi de quitter l’Union européenne. Témoin d’une impréparation totale à pareille secousse, la Première ministre Theresa May vient seulement d’annoncer qu’elle activerait l’article 50 du Traité de Lisbonne, avant la fin du mois de mars 2017. Soit 9 mois après le référendum du 23 juin. Les négociations de sortie de l’Union pourront alors débuter, elles devront se conclure deux ans plus tard… en mars 2019.Quelles seront alors les relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne ? Difficile de le prévoir même si Theresa May semble privilégier l’option du « Hard Brexit », c’est-à-dire une coupure franche et nette avec l’Union européenne.Pour l’Union Européenne, le Brexit sera également difficile à gérer. Mais à contrario, puisque les Britanniques ont souvent été accusés d’être un frein à la construction européenne. Leur départ sera-t-il une chance pour l’Europe ?

Publicité

Avec :

- Christian Lequesne, professeur à Sciences-po Paris. Plus d’infos : ici 
- Muriel Delcroix, correspondante de RFI au Royaume-Uni
- Jean Sébastien Lefebvre, correspondant à Bruxelles pour le site d’information européenne Contexte.com. Son blog : ici

Le + de Maria Afonso… Et le regard de Judith Sinnige de Courrier International

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.