Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Une robotique polymorphe et multifonction

Audio 02:03
Les drones pourront-ils changer de forme ?
Les drones pourront-ils changer de forme ? Getty Images/Tony Avelar/Christian Science Monitor

Bientôt les drones se métamorphoseront en quelques secondes en voitures robotiques, prévoient des chercheurs suisses, qui ont mis au point un nouveau type de « matière programmable ». Leur dispositif change de forme à volonté en réagissant à la température.

Publicité

 

On nage en pleine science-fiction en quelque sorte, comme dans le film Terminator 2 avec le T-1000, ce robot vraiment teigneux, fait de métal liquide composite, qui est capable de changer de forme à volonté. Un vrai cauchemar cybernétique ! Sorti tout droit de l’imagination débridée des réalisateurs d’Hollywood ?

Pas tout à fait, selon les chercheurs de l’École Polytechnique de Lausanne en Suisse, qui estiment que l’avenir de la robotique passe par le polymorphisme avec la mise au point de « matériaux programmables » pouvant changer d’aspect ou de fonction. Et cette « robolution » annoncée ne tient qu’à un fil ! Et en particulier avec la ficelle robotique que viennent d’inventer les chercheurs suisses.

Le procédé

Le tube de silicone qu’ils ont développé renferme un fil en alliage métallique conducteur qui reste très solide en dessous de 62 °C, mais se ramollit, comme une nouille plongée dans l’eau bouillante, aux degrés supérieurs. Quand les scientifiques appliquent une tension électrique de faible voltage à leur spaghetti composite, il s’échauffe en devenant mou et extensible.

Le tube qui s’allonge en changeant de forme récupère rapidement sa solidité initiale quand la température baisse. Une rigidité variable que l’on peut finement programmer, et qui est « d’une ingénieuse simplicité, facile à manufacturer et à utiliser dans un large éventail d’applications, de formes, et de combinaisons avec d’autres technologies », expliquent les chercheurs.

Des multitudes de possibilités

Une multitude d’applications potentielles ! Que les scientifiques espèrent mettre au point rapidement. Comme des drones qui se métamorphoseront en quelques secondes en voitures robotiques, comme de broder avec ce fil composite des « plâtres » électroniques s’adaptant aux articulations fracturées ou de créer des instruments chirurgicaux qui s’ajusteront automatiquement à la morphologie de la personne à opérer.

« Nous aimerions transformer notre fil en un matériau robotique capable d’imiter les fonctionnalités complexes du tissu biologique » imaginent déjà les roboticiens. Ces bâtisseurs de futur caressent un rêve, celui d’un monde enchanteur, mais familier, qui ne serait plus, chaque fois, ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, quand il sera peuplé bientôt, d’objets polymorphes complètement robotisés.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.