Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

L’aide publique au développement: une efficacité discutée

Audio 49:30
© RFI/Sayouba Traoré

Cette semaine, l'Agence Française de développement fêtait ses 75 ans d’existence. Une cérémonie a eu lieu au musée du quai Branly, mardi dernier. C'est l’occasion de nous demander si l'aide publique au développement, qui est la raison d’être de l’AFD, est efficace, si les fonds débloqués par les pays riches sont bien utilisés. Servent-ils à maintenir privilèges et prébendes, à conforter des situations acquises? Ou ces milliards d'euros sont-ils, au contraire, une incitation au développement?

Publicité

Telles sont les questions posées par Jean-Pierre Boris à ses trois invités :

- Hubert de Milly, chargé de mission à l'AFD, au sein de la division «Agenda de l'aide et partenaires internationaux».
- Michael Siegel, chargé de plaidoyer sur l'aide publique au développement au sein de l'ONG Oxfam.

- Laurent Bigot, ancien diplomate français, aujourd’hui consultant.

Autres éléments

L’aide au Burkina-Faso
Un exemple concret d'aide publique, dans un quartier de Ouagadougou au Burkina-Faso. La ville a bénéficié d'une aide de 15 millions d'euros de l'Agence Française de Développement. De nouvelles routes et des équipements de proximité ont été construits. L'objectif, c'est décongestionner le centre-ville de Ouagadougou. C'est un reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Yaya Boudani dans la capitale burkinabè.

Reportage: Yaya Boudani / Ouagadougou

EDIEDA / rep / Burkina Faso

Une critique de l’AFD
L'un des reproches qui est fait à l'aide publique au développement, c'est qu'elle est trop souvent en Afrique confiée au seul état, et les populations n'en sont que les bénéficiaires indirectes. C'est, en tout cas, ce que disait mardi dernier, lors de la cérémonie du 75ème anniversaire de l'AFD à Paris, Hindou Oumaru Ibrahim qui est la coordinatrice de l'Association des femmes peules autochtones du Tchad. On l'écoute au micro de l'animatrice de ce débat.

Son : Hindou Oumaru Ibrahim

B1. EDIEDA / son / Tchadienne

L’AFD à l’œuvre en Haïti
Autre destinataire de l'aide publique au développement, Haïti, l'un des pays les plus pauvres au monde où l'Agence Française de développement est aussi à l'œuvre. Exemple avec ce reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Amélie Baron à Martissant, un quartier de Port-au-Prince.

Reportage Port-au-Prince d'Amélie Baron

EDIEDA / rep / Haiti Martissant (2'45'')

Plus d’aide…
A l'occasion du 75ème anniversaire de l'Agence Française de développement, on a eu la confirmation de la montée en puissance de l'aide publique française au développement. François Hollande l'a confirmée.

Son : Hollande 2

B3. EDIEDA / son / Hollande 2 : financement AFD

… Ou mieux d’aide ?
Mais l’augmentation de fonds ne fait pas tout. Parfois, les bailleurs misent trop sur la quantité, pas assez sur la qualité. C’est ce que dit Sylviane Guillaumont Jeanneney, la co-fondatrice du centre de recherche sur le développement international à Clermont-Ferrand.

Son : Guillaumont Jeanneney / Sahel

B4. EDIEDA / son / Guillaumont-Jeanneney Sahel

Les hésitations rwandaises
La politique n'est jamais très loin de l'économie. Et certains bailleurs de fonds posent des conditions à leur aide. Dans l'Afrique des Grands Lacs, le Rwanda a essuyé des critiques croissantes pour son autoritarisme. Conséquence, en 2012, une partie des aides a été suspendue. Depuis, le pays tente de s'affranchir de cette manne étrangère. C'est un reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Stéphanie Aglietti.

Reportage: Stéphanie Aglietti / Rwanda

EDIEDA / rep / Rwanda AI

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.