Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Migrants en Algérie: «Les gendarmes nous traitent comme des esclaves...»

Audio 05:20
Des migrants qui se trouvaient dans le désert secourus par les autorités nigériennes et ramenés à Arlit.
Des migrants qui se trouvaient dans le désert secourus par les autorités nigériennes et ramenés à Arlit. AFP/STR
8 mn

Il est Malien. Comme 264 de ses compatriotes, Ibrahim Traoré a été arrêté à Alger où il vivait début décembre. Ibrahim a été conduit en bus vers Tamanrasset dans le sud algérien, puis expulsé vers son pays d’origine via le Niger. Les mauvais traitements, les insultes de la part des gendarmes algériens. Ibrahim raconte son calvaire, de Bamako où il s'est confié à Serge Daniel.  

Publicité

« Je suis sorti de chez moi arrivés à l’arrêt de bus les gendarmes m’ont arrêté, m’ont ramené dans un endroit pour vérification des papiers. il y avait plus de 3 000 personnes, des Maliens, des Congolais, des Nigériens, il y avait toutes les nationalités africaines. Pendant deux, trois jours, il ne s'est rien passé. Les gendarmes t’insultent et te frappent et on ne peut rient faire. Puis on a quitté Alger pour Tamanrasset, dans des conditions terribles. 

Arrivés à Tamanrasset, les gendarmes nous traitent comme des esclaves et nous on ne dit rien car tu ne peux pas parler, si tu réponds ils sortent toutes les personnes de la pièce et il te tabassent jusqu’à que tu tombes à terre (..). Arrivés à Tamanrasset, le consulat est venu nous chercher et a demandé s’il y avait eu des morts et des blessés. On leur a dit oui mais les gendarmes ont nié.

De Tamanrasset on est parti au Niger dans des camions-benne. Arrivés là-bas, on a retrouvé des personnes qui ont été pris à la frontière. Eux, ils ont passé trois jours en plein soleil, sans boire sans manger, il y a même eu des morts. Ils nous ont alors regroupés. Pendant plus de 24 heures on a traversé le désert sans eau, ni nourriture. Et arrivés à Arlit, Les Nigériens nous ont bien reçus, ils nous ont donnés à manger à boire, ils nous ont traités comme leurs frères…. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.