La marche du monde

Jacqueline Ki-Zerbo: Eduquer

Audio 49:30
Jacqueline Ki-Zerbo.
Jacqueline Ki-Zerbo. © DR

Premier volet du portrait de Jacqueline Ki-Zerbo (1933-2015).Jacqueline Ki-Zerbo témoigne de son œuvre d’éducatrice puisqu’elle a formé l’élite féminine de la Haute-Volta indépendante.(Rediffusion du 26 décembre 2015).

Publicité

Vous allez l’entendre, Jacqueline Ki-Zerbo est une pionnière. Elle appartient à la première génération de femmes lettrées africaines formées à l’école de Rufisque au Sénégal, puis a étudié l’anglais à La Sorbonne à Paris. Après avoir répondu à l’appel de Sékou Touré pour diriger le cours normal de Conakry en 1958, elle poursuit son action à Ouagadougou de 1961 à 1974, où elle est la première Africaine à diriger le cours normal de jeunes filles.
Jacqueline Ki-Zerbo a fait de l’éducation des filles, l’éducation d’une nation.

Une émission enregistrée à Ouagadougou, et réalisée par Cécile Pompeani avec la complicité de Françoise et Lazare Ki-Zerbo, quelques semaines avant la disparition de Jacqueline Ki-Zerbo.

Tous nos remerciements aux « filles de Madame Ki »
 :
Adèle Congo-Kaboré, Aminata Ouédraogo, Antaille Savadogo, Alima Traoré.
Et à Anatole Nyaméogo, ancien élève du Lycée Philippe Zenda Kaboret.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail