Accéder au contenu principal
Invité international

Sécurité: faut-il rétablir le contrôle aux frontières intérieures de l'UE?

Audio 07:06
REUTERS/Paul Hackett/File Photo
Par : Florence Thomazeau
9 mn

Depuis l'attaque au camion-bélier qui a fait 13 morts le 19 décembre à Berlin, les enquêteurs allemands ont découvert que le terroriste présumé, le Tunisien Anis Amri, avait transité par les Pays-Bas et la France avant de rentrer en Italie où il a été abattu. Depuis la diffusion de ces informations, les partis européens d'extrême droite remettent en cause la liberté de circulation dans l'espace Schengen qui permet selon eux aux terroristes de se déplacer sans jamais être inquiété. Pourtant aujourd'hui, les pays de l'espace Schengen ont pour la plupart rétabli leur contrôle aux frontières, processus rendu possible depuis l'afflux massif de migrants et en raison des attentats de ces derniers mois.

Publicité

« Le rétablissement des frontières intérieures de l'Europe représente un coût exorbitant en termes de structures, de personnes et d'équipement. La Commission européenne estime que le coût immédiat et direct d'une telle mesure serait de 5 à 18 milliards d'euros. »

Yves Pascouau, chercheur associé à l'Institut Jacques Delors, spécialiste des politiques migratoires dans l'Union européenne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.