Chronique transports

Pics de pollution… et de dépenses

Audio 02:16
Pour la quatrième fois en 20 ans, les autorités françaises ont imposé un dispositif de circulation alternée à Paris et sa banlieue pour tenter de lutter contre la pollution.
Pour la quatrième fois en 20 ans, les autorités françaises ont imposé un dispositif de circulation alternée à Paris et sa banlieue pour tenter de lutter contre la pollution. Thomas SAMSON / AFP

Six jours de circulation alternée en Île-de-France, accompagnée de la gratuité des transports, rien que pour le mois de décembre. Jamais la région n’avait reconduit aussi longtemps un tel dispositif pour lutter contre les pics de pollution. Une mesure coûteuse qui n’a pas vraiment fonctionné.

Publicité

Décidée par la région, la mesure coûté 23 millions d’euros au syndicat des transports d’Île-de-France. Les résultats sont pourtant mitigés, tant en ce qui concerne l'augmentation de la fréquentation de transports que la baisse effective de la pollution. 
Entretiens avec Laurent Probst, directeur Général du Syndicat des Transports d'Île-de-France, et Bruno Gazaud, président de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail