Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Trump et Xi Jinping orienteront les prix en 2017 selon Cyclope

Audio 01:40
Les actions de Donald Trump et Xi Jinping vont influencer le prix des matières premières pour 2017.
Les actions de Donald Trump et Xi Jinping vont influencer le prix des matières premières pour 2017. REUTERS/Montage RFI

Le cercle Cyclope anticipe un retour à la stabilité des marchés de matières premières en 2017, après le regain de certains produits fin 2016. Mais les choix des présidents américain et chinois seront déterminants.

Publicité

Trump et Xi Jinping orienteront les prix des matières premières en 2017, estime l’animateur du cercle Cyclope. Philippe Chalmin et les auteurs du rapport sur les marchés mondiaux se livrent au jeu des prévisions comme tous les ans. Pas d’énorme variation prévue en 2017 : une augmentation modérée des prix moyens du pétrole (+20 %), des métaux (entre 4 et 15 %) et du café (6 %). Une baisse du cacao (-25 %) et du soja (-12 %). Mais sur l’ensemble du complexe des matières premières, c’est la stabilité qui devrait l’emporter. À des niveaux toujours très médiocres pour les céréales (-2 % pour le maïs ; -8 % pour le blé).

Il faudra cependant compter avec les choix présidentiels aux États-Unis et en Chine. À l’automne prochain, c’est le congrès du Parti communiste chinois, Xi Jinping va d’ici là préparer sa reconduction pour un deuxième mandat. Pas question de ralentir la croissance chinoise. La consommation des Chinois sera encouragée autant que les infrastructures, ce qui a déjà réorienté à la hausse la demande de métaux et de charbon en Chine.

Des prix déjà dopés par l’élection de Trump

L’élection de Donald Trump a elle aussi déjà dopé les prix des métaux fin 2016 avec ses promesses de relance, qui ne seront peut-être pas réalisées. Le nouveau président américain enterrera-t-il comme annoncé le Traité transatlantique (TTIP) ? Limitera-t-il le commerce avec la Chine ? Rabotera-t-il les subventions agricoles du Farm Bill qui continuent à encourager les céréaliers américains malgré la chute des cours ? Pas sûr. Trump vient de nommer Sonny Perdue au département de l’Agriculture.

L’ancien gouverneur d’un État très rural, la Géorgie, avait autrefois organisé des prières pour faire tomber la pluie, mais c’est avant tout un soutien du lobby agricole, qui devrait encourager les OGM et les exportations américaines de viande et de céréales.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.