Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Le sida explose en Russie

Audio 19:30
Des activistes de l’ONG FrontAIDS Russia demandent la mise à disposition de traitements du VIH pour les drogués devant des bâtiments administratifs à Saint-Pétersbourg.
Des activistes de l’ONG FrontAIDS Russia demandent la mise à disposition de traitements du VIH pour les drogués devant des bâtiments administratifs à Saint-Pétersbourg. © FrontAIDS Russia/Masha Ovchinnikova
Par : Catherine Rolland
22 mn

Contrairement à la tendance générale observée en Europe, le sida explose en Russie. Le nombre de cas recensés a été multiplié par dix en quinze ans, et comme beaucoup ignorent leur séropositivité, l’épidémie pourrait être bien plus préoccupante encore. Les premiers concernés sont les toxicomanes, mais le virus dépasse aujourd’hui les catégories « dites » à risque. Les autorités russes semblent prendre conscience de l’épidémie, mais les mesures de prévention restent timides. Etienne Bouche.

Publicité

Au Royaume-Uni, la maladie régresse de façon spectaculaire. Ce succès est dû, en partie, à la généralisation de la vente sur internet d’un médicament : le PrEP. Le NHS, le système de santé britannique ne le rembourse pas encore, alors beaucoup achètent la version générique sur internet. Marie Billon.

Et aussi :

Viktor Orban.
Viktor Orban. REUTERS/Laszlo Balogh

ONG : la Hongrie se lance dans la chasse aux sorcières
C’est sans doute un effet Trump. Depuis l’arrivée du milliardaire américain à la Maison Blanche, les populistes européens se sentent pousser des ailes. Ainsi, la Hongrie de Viktor Orban durcit le ton contre les ONG, notamment celles par soutenues par George Soros. Le milliardaire américain d’origine hongroise est l’une des bêtes noires du chef d’Etat, dont les études à Oxford ont pourtant été financées par le magnat. Le gouvernement veut faire le ménage parmi les défenseurs des droits «sous influence de l'étranger». Florence La Bruyère. 

La Macédoine aussi
Viktor Orban fait des émules dans les Balkans. En Macédoine, après leur victoire étriquée aux législatives de décembre dernier, les nationalistes du VMRO-DPMNE s'en prennent également aux ONG financées par le milliardaire George Soros. Simon Rico.

© DR

Les jeunes si accros à leurs portables ?
Une étude réalisée en Europe auprès de 1 500 étudiants par le site Uniplaces vient contredire ce cliché. Ils seraient même prêts, pour certains, à l’abandonner plusieurs jours. Avec Eve Minault.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.