Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Burkina Faso: «Certains enseignants ont reçu la visite d’hommes armés»

Audio 05:05
Une salle de classe d'une école au Burkina Faso.
Une salle de classe d'une école au Burkina Faso. edukafaso.jimdo.com

Le ministre burkinabè de l'Education et de l'alphabétisation s'est rendu dans le nord du pays dans la province de Soum, pour soutenir les enseignants menacés par des jihadistes venus du Mali. La semaine dernière, trois villages avaient été visités par des hommes armés venus à moto qui ont sommé les professeurs de ne plus enseigner que le coran et l'islam. Face à la psychose qui monte dans ces villages, le ministre est allé rassurer les enseignants, alors que le gouvernement a déjà déployé des renforts dans la région. Le ministre va soumettre dès mercredi des mesures complémentaires en conseil des ministres. La situation dans le nord est inquiétante. Un groupe armé Ansarul Islam tente de s'implanter en territoire burkinabè.

Publicité

Le ministre de l'Education nationale et de l'alphabétisation, Jean Martin Coulibaly :

 

« La situation est préoccupante et au plus haut niveau de l’Etat, des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité (…). Il est vrai que certains enseignants ont reçu la visite d’hommes armés. Les populations ont pris la fuite pour se rendre dans les villages voisins et les enseignants terrorisés ont dû quitter les lieux car pour certains ils ont été menacés de mort. Le sens de ma visite était de leur témoigner ma compassion et voir sur place avec ces enseignants  de quelle assistance ils ont besoin. Pour le moment l’enseignement s’est arrêté dans ces trois villages (…).  Personnellement, je ne sais pas qui sont ces extrémistes… »

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.