Accents d'Europe

La Pologne ne veut pas faire les frais d’une entente Trump/Poutine

Audio 19:30
Les militaires américains accueillis en fanfare à Zagan, à la frontière allemande.
Les militaires américains accueillis en fanfare à Zagan, à la frontière allemande. © RFI/Maya Szymanowska

Les Polonais sont déjà échaudés par les déclarations agressives du chef du Kremlin et son attitude en Ukraine. La Pologne a toujours craint son puissant voisin russe. Désormais, ces craintes sont renforcées par les incertitudes qui planent sur l'engagement américain au sein de l'Otan. Maya Szymanowska.

Publicité

La même inquiétude en Lituanie
Comme en Finlande ou dans les 2 autres pays baltes. L’Estonie, la Lettonie et la Lituanie ont d’ailleurs signé en janvier des accords militaires. Les premiers bataillons de l’OTAN doivent arriver prochainement dans les trois pays baltes. En attendant, la Lituanie compte élever une clôture face à Kaliningrad pour renforcer sa sécurité. Marielle Vitureau.

Et aussi

© ZaldyImg/Flickr/Wikipedia

Succès pour la salle de « shoot » parisienne
Trois mois après l’inauguration de cette première salle de shoot à Paris, l'association Gaïa qui gère la salle affirme que les craintes des riverains se sont apaisées. Inspirée de ce qui se fait de mieux en Europe, la structure, accolée à l’Hôpital Lariboisière, près de la gare du Nord, accompagne quotidiennement près de 180 usagers. Ils peuvent ainsi consommer leur drogue dans les meilleures conditions sanitaires. Laurence Théault.

Sortir à Thessalonique, où un Musée de l’Holocauste devrait s’ouvrir. Celle qu’on surnommait la Jérusalem des Balkans comptait jusqu’à plus de 50 000 Juifs avant la Seconde Guerre mondiale. Charlotte Stiévenard.

Thessalonique.
Thessalonique. © DR

 
Le choix musical de Vincent Théval Sampha, «Kora Sings» (Angleterre).
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail