Accéder au contenu principal
Carrefour de l'Europe

Le Groupe de Višegrad, le grain de sable de l’Union européenne

Audio 49:30
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, le 4 septembre 2015, à Prague lors d'un sommet du Groupe Višegrad.
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, le 4 septembre 2015, à Prague lors d'un sommet du Groupe Višegrad. REUTERS/David W Cerny
Par : Daniel Desesquelle
52 mn

Le Groupe Višegrad qui rassemble la Pologne, la Hongrie, la République Tchèque et la Slovaquie existe depuis 26 ans. Longtemps en sommeil, le Groupe de Višegrad s’est réveillé en 2015, lors de la crise des réfugiés, les quatre pays refusant d’accueillir sur leur territoire le moindre exilé. Une attitude qui a provoqué un certain malaise au sein de l’Union européenne. Alors, le Groupe de Višegrad peut-il devenir le grain de sable qui réussira à enrouer la machine européenne ? Ces pays qui s’étaient rassemblés pour entrer dans l’Union européenne cherchent aujourd’hui à s’unir pour imposer leur vision de l’Europe. Quel est le réel poids de ce groupe ? Est-il aussi uni qu’il le voudrait ? Va-t-on vers une Europe fragmentée ?

Publicité

Avec:

- Lukas Macek, directeur de Sciences-Po Dijon.
→ Plus d’infos : ici

- Jacques Rupnik, directeur de recherche Sciences-Po Paris. Son dernier livre « Géopolitique de la démocratisation, l’Union Européenne et ses voisinages » aux Presses de Sciences-Po.
→ Plus d’infos : ici 

- Piotr Moszynski, journaliste à RFI.  

Le + de Maria Afonso… Et le regard de Joël Le Pavous de Courrier International.

 

De g. à dr. : Lukas Macek, Jacques Rupnik et Piotr Moszynski
De g. à dr. : Lukas Macek, Jacques Rupnik et Piotr Moszynski © Pauline Syemons

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.