Accéder au contenu principal
Cap océan Indien

Thierry Venty: à Madagascar, «nos moyens sont insuffisants»

Audio 05:19
Thierry Venty.
Thierry Venty. https://www.youtube.com
Par : Volana Razafimanantsoa
7 mn

Madagascar panse ses plaies après le passage du cyclone Enawo cette semaine. Le dernier bilan, annoncé par le Bureau national de gestion des risques et catastrophes, fait état de 50 morts, 183 blessés et plus de 176 000 sinistrés. Enawo a tout balayé dans sa course folle. Dans le nord-est de la Grande Île, 100% des cultures de vanille ont été détruites et 80% des rizicultures. Aujourd’hui, les secours tentent tant bien que mal d’acheminer des vivres et des aides, mais en raison notamment du manque de véhicules et des routes coupées par les inondations, la tâche est ardue. On en parle avec Thierry Venty, secrétaire exécutif du Bureau national de gestion des risques et catastrophes. Il répond aux questions de Volana Razafimanantsoa.

Publicité

« Notre difficulté c’est la logistique. Les moyens dont on dispose n’arrivent pas à suivre l’ampleur des dégâts constatés. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.