Accéder au contenu principal
Chronique des droits de l'homme

«Watani my Homeland», le témoignage d’une famille d’Alep réfugiée en Allemagne

Audio 03:36
Farah, Sara, Helen, leur mère Hala et leur frère Mohamed ont fui Alep en avril 2015 et sont réfugiés en Allemagne.
Farah, Sara, Helen, leur mère Hala et leur frère Mohamed ont fui Alep en avril 2015 et sont réfugiés en Allemagne. © Lola Ledoux pour Amnesty International

Le conflit syrien entre dans sa septième année. Selon les derniers chiffres de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), la guerre aurait fait environ 465 000 morts et disparus, dont 96 000 civils. Plus de 5 millions de personnes ont fui les combats pour trouver refuge à l’étranger. Parmi les pays européens, c’est l’Allemagne qui a le plus largement ouvert ses portes, accueillant plus d’un million d’entre eux. Parmi eux, la famille de Hala et ses quatre enfants, qui a fui Alep au plus fort des combats en 2015. Le réalisateur allemand Marcel Mettelsiefen les a suivis pendant plus de trois ans, jusqu’à leur arrivée en Allemagne. Son film Watani, my Homeland, projeté lundi à Paris avec Amnesty International raconte leur parcours. Véronique Gaymard les a rencontrés.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.