Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Chute du prix de l’ivoire illégal en Chine

Audio 01:42
La forte demande des Chinois a provoqué  le massacre de milliers d’éléphants en Afrique, Le continent a perdu presque 25% de ses éléphants en l’espace de dix ans.
La forte demande des Chinois a provoqué le massacre de milliers d’éléphants en Afrique, Le continent a perdu presque 25% de ses éléphants en l’espace de dix ans. REUTERS/Noel Kokou Tadegnon
Par : Altin Lazaj
4 mn

Le prix de l’ivoire vendu illégalement en Chine a baissé de deux tiers en trois ans en raison de la baisse de la demande. Une bonne nouvelle pour les défenseurs des animaux qui espèrent que cela découragera le braconnage des éléphants d’Afrique.

Publicité

Selon une étude de l’organisation pour la défense des éléphants en Afrique Save the elephants, le prix de l'ivoire brut vendu illégalement sur le marché chinois a baissé considérablement. Il est passé de 2 100 dollars le kilo en 2014 à 730 dollars aujourd’hui. L’organisation explique cette chute par le ralentissement de la croissance économique chinoise, la lutte contre la corruption, et la prise de conscience des conséquences du braconnage des éléphants.

En effet, la Chine a entrepris plusieurs campagnes médiatiques qui ont sensibilisé les esprits. Sous la pression internationale, le gouvernement chinois a également décidé en décembre d’interdire entièrement d’ici la fin de l'année la transformation légale d'objets en ivoire. Pour être précis cela concerne 34 ateliers de sculpture et 143 magasins répertoriés dans le pays. 

Malgré la baisse du prix de l’or blanc, la Chine est considérée comme le principal marché mondial pour l'ivoire de contrebande. Chaque année près de 800 cas sont décelés selon les douanes. La forte demande des Chinois a provoqué  le massacre de milliers d’éléphants en Afrique ces dernières années, selon les organisations de défenses des animaux. Le continent a perdu presque 25% de ses éléphants en l’espace de dix ans. L’effondrement du commerce illégal d’ivoire en Chine est une nouvelle qui réjouit Save the elephants mais l'organisation reste prudente, car les contrebandiers ajustent leurs pratiques et le problème se déplace.

Elle s’inquiète en effet de la hausse d'activité du marché noir des objets en ivoire dans les pays voisins ; le Laos, la Birmanie et le Vietnam. L’organisation estime que 90% des consommateurs de ces pays viennent de la Chine. Sans compter qu’à Hong Kong le commerce de l’ivoire ne sera pas interdit avant 2021.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.