Accéder au contenu principal
Invité international

La thèse de l'attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg confirmée

Audio 05:56
Vue générale du dispositif d'intervention après l'explosion de la bombe dans le métro de Saint-Petersbourg, ce lundi 3 avril 2017.
Vue générale du dispositif d'intervention après l'explosion de la bombe dans le métro de Saint-Petersbourg, ce lundi 3 avril 2017. REUTERS/Anton Vaganov
Par : Mikaël Ponge
7 mn

Un « kamikaze » originaire du Kirghizstan, ex-république soviétique d’Asie centrale, serait l’auteur de l’attentat qui a fait 14 morts et 45 blessés ce lundi 3 avril dans le métro de Saint-Pétersbourg. Cet attentat, qui n’a pas été revendiqué, intervient alors que Daech a appelé à frapper la Russie après son intervention en soutien aux forces de Bachar el-Assad en Syrie, fin septembre 2015. L'analyse de Jean Radvanyi, professeur à l'INALCO et co-auteur de « La Russie - Entre peurs et défis », éditions Armand Colin. 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.