Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Quelle vision de l’Europe pour les candidats à la présidentielle?

Audio 19:30
Les candidats et l'Europe.
Les candidats et l'Europe. © DR
Par : Catherine Rolland
23 mn

Travailleurs détachés, zone euro, pacte de stabilité, institutions de Bruxelles… L’Europe concentre aujourd’hui toutes les critiques de la plupart des candidats à la présidentielle française. Certains agitent même la menace d’un retrait de l’Union européenne, quand les autres reconnaissent qu’on ne peut se satisfaire du fonctionnement actuel. Quelles que soient les visions proposées, aucune ne ressemble à une autre. Il est loin le temps où cette question européenne était l’objet d’un large consensus. Décryptage et analyse avec Daniel Vigneron de MyEurop.info.

Publicité

 

 

Réformer le statut de travailleur détaché. Objet de toutes les critiques en France, accusé de favoriser le dumping social, qu’est-ce que ce fameux statut de travailleur détaché ? La directive a été adoptée en 1996 par l’UE, pour favoriser la libre circulation des personnes. Elle permet aux salariés des Etats membres de travailler dans un autre pays de l'Union, de manière temporaire. Tous les candidats à la présidentielle veulent au mieux réformer la directive, voire carrément la supprimer. Une réforme est d’ailleurs en cours à Bruxelles, sans toucher à la question des charges sociales. Laxmi Lota. 

Près de 47 000 Polonais travaillent en France comme travailleurs détachés. Soit 5% du contingent polonais dans l’UE. La plupart préfère se rendre en Allemagne.
Près de 47 000 Polonais travaillent en France comme travailleurs détachés. Soit 5% du contingent polonais dans l’UE. La plupart préfère se rendre en Allemagne. © DR

Après le plombier polonais, le travailleur détaché polonais. Le travailleur détaché est de préférence polonais. Il est vrai que c’est le plus gros contingent en France (près de 47 000). Mais en Pologne, on s'étonne d’être de nouveau pris pour cible, et aussi de la mise en place de la clause Molière dans certaines régions, et qui impose la pratique du français sur les chantiers. Maya Szymanowska.

 

Les militants d'«En Marche» qui manifestent pour l’Europe, à Berlin, le 25 mars 2017.
Les militants d'«En Marche» qui manifestent pour l’Europe, à Berlin, le 25 mars 2017. © DR

En Marche ! en campagne à Berlin. La campagne présidentielle, ce sont aussi les Français installés à l’étranger. Avec un million d’expatriés inscrits sur les listes électorales, 160 000 en Allemagne, ils sont bien sûr très courtisés par les candidats. Comme à Berlin, où l’on retrouve notamment des équipes de campagne de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, ou du mouvement d’Emmanuel Macron. Julien Mechaussie s’est rendu le 6 avril 2017 à une soirée organisée par les militants d’En Marche.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.