Accéder au contenu principal
Lignes de défense

Défense: risque d'attaque chimique en France

Audio 02:29
Des experts des Nations unies munis de masques à gaz, le jeudi 29 août, dans la banlieue de Damas.
Des experts des Nations unies munis de masques à gaz, le jeudi 29 août, dans la banlieue de Damas. REUTERS/Mohamed Abdullah

En 1992, après la Guerre froide, le traité d’interdiction des armés chimiques ratifié par 191 Etats devait bannir la fabrication, le stockage et l'usage des armes chimiques, malheureusement, ces armes de destructions massives, sont aujourd'hui employées de manière régulière au Moyen-Orient, par le régime syrien déjà en 2013, mais aussi par des groupes terroristes jihadistes. « Une nouvelle forme de prolifération artisanale se dessine », note le Centre de doctrine et d'Enseignement du Commandement (CDEC) dans une étude récente pour le compte de l'armée de terre française, alors que le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN) pointe dans un rapport rendu public cette semaine, « la volonté manifeste de certains groupes terroristes d’acquérir tout type de substances chimiques voire de les employer contre le territoire français. »

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.