Aujourd'hui l'économie

Google et Facebook, les rois de la publicité en ligne aux Etats-Unis

Audio 02:54
Selon Les Echos, Google et Facebook auraient capté à eux seuls 77% du marché publicitaire.
Selon Les Echos, Google et Facebook auraient capté à eux seuls 77% du marché publicitaire. DR

Aux Etats-Unis, Google et Facebook s’accaparent la croissance du marché de la publicité en ligne. Les deux géants de l’internet profitent de l’essor de la vidéo sur internet et du mobile.

Publicité

Les deux plateformes en ligne ont en effet trusté l'année dernière 99% de la croissance des investissements publicitaires en ligne outre atlantique, le plus grand marché du monde. Un marché estimé à plus de 72 milliards de dollars. Selon Les Echos, les deux géants auraient capté à eux seuls 77% du marché. Cette mainmise s’explique par l’essor du mobile et de la vidéo en ligne, deux leviers où Google et Facebook se sont imposés.

Ainsi YouTube, une des filiales de Google que tout le monde utilise sur son smartphone, est la première plateforme mondiale de partage de vidéo. L’an dernier pour la première fois, les investissements publicitaires sur mobile aux Etats-Unis ont représenté plus de la moitié du total des dépenses numériques des annonceurs.

Comment s'explique cette position dominante des deux géants américains ?

Les deux plateformes pratiquent une sorte de dumping car elles appliquent des tarifs très concurrentiels associés à une volumétrie énorme. Une situation qu’on retrouve en France d’ailleurs où les deux géants possèdent les deux tiers du marché publicitaire digitale. Ce qui pose problème aux médias historiques, qui tirent leurs profits des publicités.

Peut-on dire que les groupes américains, comme Google, Amazon, Facebook ou encore Apple dominent aujourd'hui le marché ?

Leurs capacités financières sont énormes. En capitalisation boursière les quatre titans pèsent plus que le CAC 40 en France. Aucun secteur ne leur échappe ; musique, livre, cinéma, publicité, distribution. Leurs chiffres d’affaires ne cessent de croître. Exemple : au premier trimestre de cette année alphabet, la maison mère de Google, a réalisé une croissance de son chiffre d’affaires de 22%, bien supérieure aux attentes du marché. Un résultat qui doit beaucoup aux recettes publicitaires de sa filiale vedette, Google. Idem pour Amazon, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 23%.

Les géants américains sont devenus tellement puissants que le Danemark a nommé un ambassadeur du numérique à la Silicon Valley. Cela  montre le poids politique de ces sociétés sur la scène internationale.

Le Danemark considère tout simplement ces géants du net comme des nations. Et on comprend d'autant plus cette position que ces groupes investissent parfois des centaines de millions de dollars dans les pays où ils sont présents. Au Danemark, Apple va investir 850 millions d’euros pour construire un centre de données, le plus grand investissement privé étranger de l’histoire du pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail