Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Pologne: première livraison de gaz naturel liquéfié en provenance des Etats-Unis

Audio 01:34
Le terminal de gaz naturel liquéfié de Świnoujście, en Pologne, ici lors de sa construction en 2013.
Le terminal de gaz naturel liquéfié de Świnoujście, en Pologne, ici lors de sa construction en 2013. Wikimedia Commons / Chron-Paul
Par : Altin Lazaj
4 mn

La Pologne est le premier pays d'Europe du Nord qui va s'équiper en gaz naturel liquéfié (GNL) aux Etats-Unis. La société américaine Cheniere Energy effectue la première livraison en juin 2017. Ce premier contrat a une importance particulière pour Varsovie qui cherche à être moins dépendant du gaz russe.

Publicité

Les autorités polonaises n’ont pas donné de détails sur le volume ou  la valeur de la première livraison de GNL. Elles ont juste parlé d’un prix intéressant et ont insisté sur l'aspect historique de cette commande pour le pays, qui cherche à diversifier ses fournisseurs.

La Pologne qui entretient depuis longtemps des relations difficiles avec la Russie, souhaite assurer son indépendance vis-à-vis de Moscou. Elle se fournit depuis 2009 auprès du Qatar, achète aussi du gaz norvégien et désormais américain.

L'indépendance énergétique vis-à-vis de la Russie pour 2022

C’est pour cette raison qu’elle a inauguré l’an dernier à Świnoujście, au nord-ouest du pays, son plus grand terminal de gaz naturel liquéfie GNL. Il peut stocker jusqu’à 5 milliards de mètres cubes, soit le tiers de sa consommation annuelle.

Actuellement, 40% des besoins de la Pologne sont comblés par le gaz russe. L'ambition du gouvernement polonais est de remplacer toutes les livraisons russes par d'autres fournisseurs d'ici à 2022, date à laquelle expire le contrat avec la société nationale russe Gazprom.

Dans cette perspective, Varsovie envisage également de construire un deuxième terminal près de Gdansk, mais aussi la construction d’un gazoduc au Nord, pour recevoir plus de gaz norvégien via la mer Baltique.

Devenir un carrefour dans la région

A terme, la Pologne a l'ambition de devenir un carrefour dans la région. Elle prévoit d’accueillir jusqu’à 18 milliards de mètres cubes de GNL par les ports du Nord et exporter ensuite la moitié vers des pays enclavés d’Europe centrale.

Moscou semble pour l'heure minimiser cette stratégie de diversification et voit surtout de la part des Polonais une initiative pour apparaître en position de force et négocier des prix à la baisse avec Gazprom.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.