Accéder au contenu principal
Atelier des médias

Comment Vincent Bolloré a mangé Canal +

Audio 49:30
Illustration de «l'Empire».
Illustration de «l'Empire». © Sébastien Calvet/Les jours

Rencontre avec Isabelle Roberts et Raphaël Garrigos. A partir du lundi 27 février 2017, i-Télé, la chaîne d’information du Groupe Canal +, va changer de nom. Elle s’appellera désormais Cnews. Le vendredi 3 mars 2017, le Grand Journal de Canal+, ce magazine quotidien en clair, phare des années 2000 et du «style Canal», tirera quant à lui sa révérence après 13 ans d’existence. Bien sûr, tout cela fait partie de la vie d’une chaîne et d’un groupe de médias : changer de nom, modifier sa grille, faire face à une grève même (dans le cas d’i-Télé entre octobre et novembre 2016). Mais, derrière ces évènements, il y a une histoire qui est loin d’être banale. Elle est faite de manœuvres financières, de violence managériale, de mise au pas médiatique et d’ambitions synergétiques. Celles d’un groupe, Vivendi, et d’un homme, Vincent Bolloré, devenu président du Conseil de surveillance de Vivendi en juillet 2014.(Rediffusion du 25 février 2017).

Publicité

Pour relater cette histoire, l’Atelier reçoit cette semaine Isabelle Roberts et Raphaël Garrigos, co-auteurs de L’empire : Comment Vincent Bolloré a mangé Canal+, un livre publié au Seuil, né d’une série de reportages diffusés sur le site Lesjours.fr.
 

Conférence de rédaction d’Explicite.
Conférence de rédaction d’Explicite. © RFI/Ziad Maalouf

L’Atelier des médias est également allé rendre visite aux équipes d’Explicite, ce collectif de journalistes lancé, en janvier 2017, par une cinquantaine de journalistes ayant quitté i-Télé fin 2016.
Reportage à écouter au cœur de l’émission, signé Constance Léon et Ziad Maalouf.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.