Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Gambie: la liberté d'expression retrouvée

Audio 02:29
L'ancien président gambien Yahya Jammeh quelques instants avant de s'exiler en 2015. (au centre en blanc)
L'ancien président gambien Yahya Jammeh quelques instants avant de s'exiler en 2015. (au centre en blanc) REUTERS/Thierry Gouegnon

Après la défaite et le départ de Yahya Jammeh, les Gambiens reprennent goût à la liberté d’expression en Gambie. Liberté pour les journalistes, mais aussi pour les artistes qui étaient peu nombreux à oser prendre la parole contre l’ancien dictateur. Ceux qui dénonçaient ses crimes le faisaient d’ailleurs de façon détournée, sauf un, Killa Ace, rappeur d’une trentaine d’années qui a dû s’exiler à Dakar à partir de 2015. Il est aujourd’hui de retour dans son pays, avec en poche un nouvel album, « Lyrical Revolution », lancé lors d’un concert au début du mois. Et pour le rappeur, il y a encore de quoi écrire sur la Gambie, qui n’en est qu’aux balbutiements de sa nouvelle ère.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.