Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Tunisie: «L’essentiel des objets saisis appartiennent à l’époque romaine»

Audio 04:54
Site archéologique de Kerkouane en Tunisie.
Site archéologique de Kerkouane en Tunisie. (Photo : Dominique Raizon/ RFI)

 En Tunisie, une activité lucrative s’est développée à grande vitesse ces dernières années : les fouilles illégales sur les sites archéologiques. Faouzi Mahfoudh, directeur général de l’Institut national du patrimoine (INP), a annoncé que les services de douanes ont intercepté 22 000 objets archéologiques en provenance de fouilles illégales. Faouzi Mahfoudh est notre invité ce dimanche, il est interrogé par Houda Ibrahim. 

Publicité

« Ce chiffre-là est la somme des pièces archéologiques et culturelles qui sont interceptées depuis l’année 2011. Le cumul sur six ans à peu près, fait que nous avons actuellement dans les réserves de l’INP, la somme de 22 000 pièces. Il va s’en dire que lorsque l’on intercepte un trésor de monnaie, le trésor peut contenir parfois 1 000 pièces. Donc le chiffre est plutôt indicatif. »

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.