Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Sénégal: la parano du riz plastique

Audio 01:39
Getty Images/Contributeur

Le riz auquel nous nous intéressons aujourd'hui est un riz un peu particulier, un riz qui jusqu’à preuve du contraire n’existe pas. Son nom : le riz plastique. La rumeur sur l’existence supposée de ce « faux riz » s’est répandue comme un feu de brousse ces dernières semaines, obligeant les autorités, notamment au Sénégal, à prendre les devants.

Publicité

La première vidéo dure 3 minutes. Des grains qui ressemblent à du riz sont posés sur le brûleur d’une gazinière. Les grains s’enflamment, fondent. Un homme dit « vous voyez, vous voyez, est-ce que c’est du riz ça ? » Dans une seconde vidéo, une femme fait une boule avec du riz, la jette au sol, la boule ne se casse pas, preuve pour cette dame que c’est du « riz plastique ».

Impossible de savoir d’où viennent ces courts films de mauvaise facture qui ont été repris, diffusés sur l’ensemble des réseaux sociaux en Afrique de l’Ouest, et notamment sénégalais il y a une quinzaine de jours avec ce titre « le riz plastique est arrivé à Dakar ». Polémiques, rumeurs, les consommateurs ont en tout cas pris peur. Pourtant, aucune trace sur les marchés de la capitale de ce « riz plastique » qui serait importé d’Asie.

« Le riz plastique n’existe pas », disent les scientifiques

Malgré une première déclaration des services de contrôle, le buzz ne s’est pas arrêté. Alors les autorités ont à nouveau réagi : les neuf sociétés qui importent du riz au Sénégal ont toutes été contrôlées, des échantillons testés dans les laboratoires de l’État, des télévisions invitées à filmer et à interviewer les scientifiques qui ont tous, face à la caméra, cette conclusion : « le riz plastique n’existe pas ». Des scientifiques, qui, comme dans la vidéo avec la femme, jettent eux aussi des boules de riz par terre et indique « c’est du riz gluant, naturel, d’excellente qualité et oui les boules ne se cassent pas ».

Mais malgré cette communication étatique, la rumeur a poursuivi sa route… et c’est donc le ministre du Commerce qui a dû faire une déclaration. Alioune Sarr a ainsi expliqué « le riz plastique n’existe pas. Cette une rumeur qui ne repose sur aucune forme de réalité. Je lance un appel à la raison : créer une psychose ne sert à rien. Nous devons tous être responsables ». Vu l’ampleur du phénomène, à voir si cet appel très officiel sera entendu par les consommateurs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.