Danse des mots

Claire Zalamansky et le reportage d'Agathe le Taillandier avec Jeanne, née au Viêt-Nam

Audio 26:30
Claire Zalamansky.
Claire Zalamansky. © RFI/Yvan Amar

Tout un pan de ce qu’on a appelé la « chanson réaliste », au milieu du XXème siècle, est dû à des auteurs compositeurs juifs, émigrés de première ou parfois de seconde génération – Francis Lemarque, Eddy Marnay, qui composent un répertoire qu’on a qualifé de « Klezmer à la française » et qui, bien souvent, est un hymne d’amour à la fois à l’intégration et à Paris (Paris Canaille, L’île Saint Louis, Moi mon Paris, la Complainte de la Butte. Claire Zalamansky qui a repris ce répertoire, illustré notamment par Renée Lebas, nous le présente.Agathe le Taillandier interviewe Jeanne, née au Viêt-Nam, partie en France à l'âge de 7 ans, qui, très vite, a oublié sa langue maternelle... Elle passe sa vie à apprendre des langues, à s'intéresser à d'autres cultures et ce n'est que tardivement qu'elle décide de "réapprendre" le vietnamien.