Accéder au contenu principal
Débat du jour

Lutte contre le terrorisme: faut-il ouvrir le débat sur notre diplomatie?

Audio 19:30
Un membre des forces armées syriennes sécurise une route près de la frontière avec l'Irak, le 10 mai 2017.
Un membre des forces armées syriennes sécurise une route près de la frontière avec l'Irak, le 10 mai 2017. © AFP/STRINGER

En 5 jours, trois villes ont été touchées par des attentats revendiqués par l’EI: Londres, le 3 juin 2017 (soir); Paris, le 6 juin 2017 (après-midi); Téhéran, le 7 juin 2017 (matin). Trois pays qui ont en commun d’être actifs sur le terrain de la guerre en Syrie. C’est d’ailleurs cette formule «C’est pour la Syrie» qu’a criée l’assaillant d’hier (7 juin 2017) sur le parvis de Notre-Dame.Trois pays engagés aux côtés des belligérants en Syrie et en Irak qui se questionnent sur la réponse à apporter à un terrorisme lancinant. En Grande-Bretagne, Theresa May a été critiquée pour avoir réduit les effectifs policiers, en France, Emmanuel Macron veut une nouvelle loi anti-terroriste et la création d’une task force. Des réponses uniquement situées sur le plan intérieur.

Publicité

Pour en débattre :

- Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire, auteur de plusieurs livres sur le djihad dont le dernier «Docteur Saoud et Mister Djihad : la diplomatie religieuse de l'Arabie saoudite», Robert Laffont, 2016

- Sébastien Pietrasanta, député socialiste, secrétaire national du PS à la sécurité, rapporteur du projet de loi de lutte contre le terrorisme.

Rejoignez Le débat du jour sur Facebook et participez au débat en posant votre question dans les commentaires : la plus pertinente sera posée à nos invités en direct.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.