Revue de presse française

A la Une: Helmut Kohl, la mort d'un géant

Audio 02:12
AFP

Publicité

Son surnom ? Le « chancelier de l’unité » allemande, résume Le Parisien. Kohl restera aussi « l’homme du resserrement des liens avec la France, et en particulier avec François Mitterrand », complète ainsi ce quotidien.

« Lorsque le Mur de Berlin s’est effondré, le 28 novembre 1989, il a compris qu’il fallait agir », rappelle ainsi L’Alsace, journal de l’est de la France, publié dans une région mitoyenne de l’Allemagne et liée à elle, justement, par l’histoire. Kohl avait compris qu’il fallait agir, donc, « que toutes les planètes étaient alignées. Vingt jours plus tard, il proposait un plan pour la réunification allemande aux forces alliées », souligne, admiratif, L’Alsace.

Vingt jours seulement pour forger un plan de réunification des deux Allemagne ? Le journal Libération confirme : « Dès la chute du Mur, Helmut Kohl surprend son ministre des Affaires étrangères, Hans-Dietrich Genscher, en présentant au Bundestag un plan en 10 points visant à rétablir au plus vite l’unité du pays. Il a compris avant tout le monde qu’il fallait jouer la carte de la vitesse. Le 3 octobre 1990, l’Allemagne est réunifiée. »

Il était comme ça, Helmut Kohl. Il n’avait « rien d’un intellectuel », mais il se laissait « guider par son instinct politique », décrypte Libération. Qui développe cependant, car la réunification, grand œuvre de Kohl, n’allait pas de soi. C’est « d’abord une catastrophe économique, signale Libé. L’industrie de l’ex-RDA s’effondre, le chômage s’envole à 5 millions de demandeurs d’emploi, le déficit public dérape, la natalité est-allemande décline et des millions de jeunes quittent les territoires de l’est pour l’ouest du pays. Contre l’avis de ses conseillers et du président de la Bundesbank, Helmut Kohl impose une décision politique : l’instauration d’un taux de change irréaliste (1 ost mark vaut soudain 1 deutsche mark) qui coûtera cher au pays pendant de longues années. L’Allemagne devient l’homme malade de l’Europe. Les Allemands de l’Est, à qui Kohl avait promis des "paysages florissants", se sentent trahis. »

Mais ça, c’était avant... Aujourd’hui, l’Allemagne est le géant économique de l’Europe. Et Helmut Kohl, « l’homme qui refit de l’Allemagne un seul et même pays » est en Une du journal Le Figaro. « L’automne 1989 fera de lui un homme d’État », énonce ce quotidien conservateur, qui avait auparavant expliqué les pâles débuts de la carrière politique du chancelier.

« Lorsque les premiers coups de pioche tombent sur le mur de Berlin le soir du 9 novembre (1989) (…) Kohl est électrisé par le mouvement. Il prend les choses en main, appelle tous les chefs d’État. (…) Il (leur) fait accepter (…) que la roue de l’histoire ne fasse pas marche arrière. Mais il fonce en avant », s’enthousiasme Le Figaro, qui rappelle aussi que c’est sa femme, Hannelore, qui « tape sur sa machine son programme en dix points (de réunification des deux Allemagne). Personne n’est au courant » ! Un choc pour l’Histoire…

Kohl : mano a mano à Verdun

Partout en France, même près des Pyrénées, bien loin de l’Allemagne donc, on se souvient d’Helmut Kohl, fidèle allié de la France. Témoin La Dépêche du Midi, qui a gardé en mémoire l’image de la main du chancelier allemand serrant celle de Mitterrand à Verdun, « où Français et Allemands s’étaient tant haïs et trucidés. Par ce geste si simple et sincère, Helmut Kohl avait fait avancer l’histoire dans le cœur des hommes ».

Main dans la main, tel un couple ? Justement, Helmut Kohl donna, avec François Mitterrand, élu un an avant lui, son sens plein à l’expression de « couple franco-allemand », souligne La Croix. Helmut Kohl et François Mitterrand, « les deux hommes partagent une conviction sur leur mission : l’un et l’autre s’estiment responsables de la paix en Europe », explique le quotidien catholique.

Le mot de la fin au Figaro, qui le souligne : en Allemagne, Helmut Kohl était perçu non seulement comme le « père de la réunification, mais aussi comme le père de l’euro ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail