Accéder au contenu principal
Chronique agriculture et pêche

Un projet de production de biogaz en Afrique centrale

Audio 02:31
Henri José Tshitengué Nzuzi, promoteur du biomuzalias.
Henri José Tshitengué Nzuzi, promoteur du biomuzalias. RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
4 mn

Il faut d’abord que je vous dise un ou deux mots sur la production de biogaz ou biométhane. Initialement, le biogaz était envisagé comme un simple produit du traitement des déchets. Désormais, il est considéré comme une énergie renouvelable à part entière qu’il est essentiel de valoriser. On met le déchet dans un méthaniseur, et on en retire de biogaz servant de combustible, et du digestat servant de fertilisant pour l’agriculture.

Publicité

Muzalias, est un mot lingala qui veut dire renaissance. Deuxième massif forestier tropical après l’Amazonie, les forêts du Bassin du Congo revêtent plus de 172 millions d'hectares, et couvrent six pays. Situation alarmante : 46% de ce massif est fragmenté par l’exploitation industrielle, 30% est fortement dégradé et seulement 24 % est intact. Il s’agit véritablement d’eouvrer pour la renaissance de ce massif forestier. Evidemment à Bordeaux, notre homme n’est pas venu chercher une très haute technologie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.