Invité international

Theresa May aborde le Brexit en position de faiblesse

Audio 06:19
La Première ministre britannique Theresa May, le 14 juin 2017 au 10 Downing Street, à Londres.
La Première ministre britannique Theresa May, le 14 juin 2017 au 10 Downing Street, à Londres. REUTERS/Peter Nicholls

La Première ministre est encore plus affaiblie après sa réponse jugée désastreuse à l’incendie de la tour Grenfell. Les négociations de sortie de l’Union européenne s’engagent ce lundi à Bruxelles alors que le Royaume-Uni vit une crise politique inattendue doublée d’une tragédie nationale. Des parlementaires seraient prêts à lui retirer leur confiance pour déclencher l'élection d'un nouveau leader, affirment le « Sunday Times » et le « Sunday Telegraph ». La question du Brexit est au coeur de la guerre interne qui ravage le parti des Tories. L’analyse d’Agnès Alexandre-Collier, professeur en civilisation britannique à l'Université de Bourgogne, et auteur d'un livre sur «Les partis politiques en Grande-Bretagne» (Editions Armand-Colin).