Bonjour l'Europe

L'Otan s'entraîne dans les pays baltes

Audio 02:57
Des soldats allemands lors d'un exercice de l'Otan en Lituanie, le 17 mai 2017.
Des soldats allemands lors d'un exercice de l'Otan en Lituanie, le 17 mai 2017. REUTERS/Ints Kalnins

Dans la région balte, d’importants exercices militaires touchent à leur fin. Plus de 5300 soldats de dix pays de l’Otan ont participé pendant deux semaines aux opérations d’entraînement «Coup de sabre» en Pologne et «Loup de fer» en Lituanie voisine. Ces exercices étaient organisés par le commandement des forces terrestres américaines en Europe.

Publicité

L’annexion de la Crimée par la Russie a été un coup de semonce pour les pays baltes et l’Otan avait été forcée de réagir face aux craintes des Lettons, Lituaniens et Estoniens. En septembre 2015, des unités d’intégration des forces de l’Otan se sont installées dans chaque capitale balte. Les bataillons multinationaux de l’Otan, d’environ 1 000 soldats, déployés depuis le printemps ont été désormais été déclarés opérationnels par le secrétaire général de l’Otan. La région connaît donc une toute nouvelle configuration militaire, confirmée notamment par le nombre de visites de hauts gradés. Il faut donc s’entraîner à agir ensemble pour pouvoir être efficace en cas de besoin. Les nouvelles forces de réaction rapide de l’Otan et les Alliés en place dans la région n’avaient encore jamais coopéré.

Des exercices différents pour masquer les défauts

Les troupes se sont concentrées sur le passage de Suwalki, un endroit stratégique, situé à la frontière entre la Pologne et la Lituanie. La zone, qui a la forme d’un goulot d’une centaine de kilomètres de large est entouré par l’enclave russe de Kaliningrad (à l’ouest) et par la Biélorussie (à l’est). Ces deux derniers pays forment une union militaire. Ainsi, si ce corridor est occupé par les forces militaires russes, les trois pays baltes seraient coupés du reste de l’Europe.

Les préoccupations des militaires, notamment américain ou de l’Otan concernent principalement cette zone géographique. Ils la survolent régulièrement pour mieux comprendre son caractère crucial quand ils se rendent dans la région. Dimanche dernier, des troupes britanniques et américaines se sont entraînées à défendre ce passage.

Militarisation

En Lituanie, réintroduction du service militaire et politique d’acquisition de matériel vont de pair. Une clôture est en cours de construction depuis quelques jours entre la Lituanie et l’enclave de Kaliningrad. Il s’agit de protéger la frontière de la contrebande, mais aussi de possibles attaques de type « hybrides ». Elle est financée par le budget national et c’est une première.

Mi-septembre, l’armée russe va organiser de très importants exercices militaires avec celui dénommé « Zapad », qui signifie « ouest » en russe. Leur scénario est celui de la réaction à une attaque de l’Otan. Aujourd’hui, Vilnius demande une véritable défense aérienne puisqu’il n’existe pour l’instant qu’une mission de police du ciel en place depuis 2004.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail